• Caractéristiques

    Origine du divertissement : Français
      Date de sortie : 1 octobre 2015
    Durée : 1h 30min
    Genre : Drame
    Réalisateur : Claude-Michel Rome
    Acteurs Stars : Odile Vuillemin - Fred Testot - Marc Lavoine
    Note spectateur : 7.0/10 - (146)

    Synopsis

    L’histoire d’une mère de quatre enfants qui se retrouve en mars 2012 dans le box des accusés des Assises de Douai pour le meurtre de son mari, un homme qui l’a battue et torturée pendant leurs dix-sept ans de mariage...

    Mon Avis

    Cette interlude psychologique que nous offre Claude-Michel Rome est tout à fait bouleversante; un hommage à toutes ces femmes battues en France chaque année. Il nous emporte dans un calvaire sans fin, une immersion totale dans le cauchemar vécu au quotidien par une mère et ses trois enfants. Lorsque des yeux se ferment et que l'impasse est au bout du tunnel, la peur surpasse même jusqu'à la haine. L'emprise d'un homme monstrueux en tout point est malheureusement une bonne raison de garder une femme à ses côtés. Les menaces, le chantage, les promesses et la violence ont cette puissance, ce pouvoir inexplicable à désorienter un esprit lucide, lui même guidé par l’espoir. "Tuer pour ne pas mourir" certes, mais la mort est susceptible de s'étendre à toute une vie lorsque l'on subsiste à chaque nouveau jour mortifié de l'intérieur et de l'extérieur. La justice ne répare en aucun cas l'irréparable; elle ne saurai penser les stigmates d'une triste existence faite de soumission et de déception par un simple verdict: victime du destin, voila tout. Ce film, qui porte bien son nom, ne laisse pas indemne. Il suscite la pitié, mais aussi la révolte. Ce monde devrai être honteux de porter de telles atrocités dans une société dite civilisée, mais la nature humaine est ainsi faite. Claude-Michel Rome nous en fait part sans amoindrissement scénaristique, dans l’authenticité de l'instant. Il confit le profond enjeu de ce fait divers malheureusement répandu, à d’excellents acteurs. Fred Testot, Odile Vuillemin, Marc Lavoine et bien d'autres, portent magnifiquement le mélodrame à son paroxysme par d’honorables prestations. Le message passe comme une lettre à la poste, mais le ressentiment laisse comme une aigreur au fond du cœur. Touchant et puissant.

    Note : 7.5/10

    Bande Annonce : " L'emprise " (VF/HD : 720p)

    Bonsoir a l'honneur : " L'Emprise "

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Caractéristiques

    Origine du divertissement : Américain
      Date de sortie : 17 août 2016
    Durée : 1h 27min
    Genre : Thriller - Epouvante-horreur
    Réalisateur : Jaume Collet-Serra
    Acteurs Stars : Blake Lively - Angelo Lozano Corzo - Jose Manuel Trujillo Salas
    Note spectateur : 6.4/10 - (65 440)

    Synopsis

    Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

    Nancy surfe en solitaire sur une plage isolée lorsqu’elle est attaquée par un grand requin blanc. Elle se réfugie sur un rocher, hors de portée du squale. Elle a moins de 200 mètres à parcourir à la nage pour être sauvée, mais regagner la terre ferme sera le plus mortel des combats…
     
    Mon Avis
     
    The Shallows..... Instinct de survie en VF..... Réalisé par Jaume Collet-Serra (La maison de Cire, Night-Run, Sans identité,...), et avec en tête d'affiche Blake Lively. Ce film est, je pense, ce qui s'est fait de mieux en terme de thriller mettant en scène un requin, depuis Les dents de la mer et Peur Bleue. Une heure vingt-sept d'une tension constante, ascendante et palpable, se ponctuant par un final trépidant et chaotique. Blake lively crève littéralement l'écran. Sa performance, tant physique qu'en termes d'acting, est d'autant plus impressionnante quand on sait que l'actrice a accouché 10 mois avant le tournage du film, et qu'elle s'est littéralement sculptée le physique qu'on peut admirer à l'écran. La réalisation est d'une efficacité sans failles. Les effets spéciaux (car oui, ce n'est pas un vrai requin à l'écran, mais bel et bien une créature en images de synthèses) sont bluffants et criants de réalisme. La bande originale est convenu mais diablement efficace. Elle sait se montrer discrète et revenir en trompe pour impliquer encore plus le spectateur au cœur de l'action. Le scénario tient sur un post-it, et pourrait se résumer en une phrase, mais ce n'est, en général, pas ce qui brille le plus dans ce type de productions. En ressort un survival minimaliste, mais généreux en frissons. Bref, The Shallows est un divertissement sacrément efficace. Il mérite définitivement le détour en salles obscures, si vous êtes clients de ce type de promesses. Je valide à 100%.
     
    Note : 8.5/10
     
     

    Bonsoir a l'honneur : " Instinct de survie "

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Caractéristiques

    Origine du divertissement : Américain
      Date de sortie : 13 août 2014
    Durée : 1h 29min
    Genre : Thriller - Action
    Réalisateur : Steven Quale
    Acteurs Stars : Richard Armitage - Sarah Wayne Callies - Max Deacon
    Note spectateur : 5.8/10 - (55 431)

    Synopsis

    En une journée, la petite ville de Silverton est dévastée par une multitude de tornades sans précédent. Les habitants sont désormais à la merci de ces cyclones ravageurs et meurtriers, alors même que les météorologues annoncent que le pire est à venir…
    Tandis que la plupart des gens cherchent un abri, d’autres se risquent à se rapprocher de l’œil du cyclone pour tenter d’immortaliser en photos cet événement exceptionnel.

    Mon Avis

    "Black Storm" a tout du film catastrophe et pour mener à bien cette mission, on pourra dire que le contrat est rempli ! Au delà du jeu des acteurs, de leurs histoires et même du scénario, le tout à ce niveau très minimaliste et ayant comme dans ce genre de film, assez peu d'intérêt pour servir plus de prétexte ou de support au reste, c'est à dire au très gros morceau attendu représenté par les phénomènes climatologiques, eux fort bien rendus et spectaculaires ! En effet, on a presque l'impression de vivre en direct ces tornades qui nous emporteraient presque comme le sont les voitures, les camions, les avions et même les maisons ! La façon de filmer avec ces caméras à l'épaule façon mini reportage, alors que les acteurs font également la même chose entre eux, ajoute au côté documentaire en étant très à la mode actuellement ! Ce réalisme effrayant et très saisissant est certainement la force de ce film de Steven Quale dont les valeurs, l'histoire et les acteurs sont typiquement dans l'esprit américain avec cette bonne dose de mélo qui va avec, et surtout une fin pleine de bons sentiments comme on l'attendait forcément...

    Note : 5.5/10

    Bande Annonce : " Black storm " (VF/HD : 1080p)

    Bonsoir a l'honneur : " Black Storm "

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Caractéristiques

    Origine du divertissement : Américain
      Date de sortie : 24 août 2016
    Durée : 1h 37min
    Genre : Thriller
    Réalisateur : Ariel Schulman - Henry Joost
    Acteurs Stars : Emma Roberts - Dave Franco - Emily Meade
    Note spectateur : 6.7/10 - (53 848)

    Synopsis

    En participant à Nerve, un jeu qui diffuse en direct sur Internet des défis filmés, Vee et Ian décident de s’associer pour relever des challenges de plus en plus risqués et gagner toujours plus d’argent.
    Mais bientôt les deux « Joueurs » s’aperçoivent que leurs moindres mouvements sont manipulés par une communauté anonyme de « Voyeurs ». Le jeu vire au cauchemar. Impossible d’arrêter…

    Mon Avis

    « Nerve » est un thriller qui part avec un déluge d’idées et de bons sentiments. Voulant dénoncer les dangers des jeux en lignes et de la réalité virtuelle, le scénario se veut prometteur et relativement intriguant dans un premier temps, pour exploser au final en plein vol avec une trame encore trop immature et peu constructif sur la fin. Dommage car l’idée de base était vraiment original avec un visuel étonnant et très coloré. Le casting est correct avec un duo Roberts et Franco très convaincant. C’est peu comme « American Nightmare »… Une intrigue originale qui n’arrive pas à trouver le bon compromis… Quoiqu’il en soit, les deux réalisateurs parviendront à se mettre dans leur poche une bonne partie du jeune public et c’était le principal objectif de ce « teen-movie », qui se veut avant tout comme un divertissement ! Alors… Joueur ou Voyeur ?

    Note : 5.5/10

    Bande Annonce : " Nerve " (VF/HD : 1080p)

    Bonsoir a l'honneur : " Nerve "

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Caractéristiques

    Origine du divertissement : Américain - Britannique - Canadien
      Date de sortie : 20 juillet 2016
    Durée : 1h 57min
    Genre : Famille - Aventure - Fantastique
    Réalisateur : Steven Spielberg
    Acteurs Stars : Dany Boon - Mark Rylance - Ruby Barnhill
    Note spectateur : 6.5/10 - (39 087)

    Synopsis

    Le Bon Gros Géant ne ressemble pas du tout aux autres habitants du Pays des Géants. Il mesure plus de 7 mètres de haut et possède de grandes oreilles et un odorat très fin. Il n’est pas très malin mais tout à fait adorable, et assez secret. Les géants comme le Buveur de sang et l’Avaleur de chair fraîche, sont deux fois plus grands que lui et aux moins deux fois plus effrayants, et en plus, ils mangent les humains. Le BGG, lui, préfère les schnockombres et la frambouille. À son arrivée au Pays des Géants, la petite Sophie, une enfant précoce de 10 ans qui habite Londres, a d’abord peur de ce mystérieux géant qui l’a emmenée dans sa grotte, mais elle va vite se rendre compte qu’il est très gentil. Comme elle n’a encore jamais vu de géant, elle a beaucoup de questions à lui poser. Le BGG emmène alors Sophie au Pays des Rêves, où il recueille les rêves et les envoie aux enfants. Il va tout apprendre à Sophie sur la magie et le mystère des rêves…

    Avant leur rencontre, le BGG et Sophie avaient toujours été livrés à eux-mêmes, chacun dans son monde. C’est pourquoi leur affection l’un pour l’autre ne fait que grandir. Mais la présence de la petite fille au Pays des Géants attire bientôt l’attention des autres géants…

    Sophie et le BGG quittent bientôt le Pays des Géants pour aller à Londres voir La Reine et l’avertir du danger que représentent les géants. Mais il leur faut d’abord convaincre la souveraine et sa domestique, Mary que les géants existent bel et bien ! Tous ensemble, ils vont mettre au point un plan pour se débarrasser des méchants géants une bonne fois pour toutes…

    Mon Avis

    "Le Bon Gros Géant" dernier né de Steven Spielberg, assez surprenant en tant qu'adaptation du conte de Roald Dahl a semble-t-il divisé la presse et les spectateurs dont certains y ont vu de la laideur, jusqu'à utiliser le mot nullité pour cette réalisation, comme l'écrit le journal Le Nouvel Observateur... Face à ce déchaînement, il faut au moins rester mesuré devant cette réalisation loin de devoir être balayée d'un simple revers de manche un peu radical et restrictif. Car ce "Bon Gros Géant" ou BGG (Mark Rylance étonnant !), a un potentiel de sympathie et de bienveillance dont les seuls yeux malicieux et le sourire charmeur savent déjà nous enjôler, comme il sait si bien le faire avec Sophie, petite ou "petchotte" à lunettes, déterminée et brillante, avec laquelle il formera un duo assez convaincant ! Pour ce faire, quelques ingrédients dont Spielberg a le secret ou la magie puisque c'est cela dont il s'agit (!), permettent de donner du sel et de l'énergie à cette fable ! Comme ce langage qu'utilise ce géant, si imagé et succulent dont on cherche à l'avance les possibles déformations pour rendre un simple mot encore plus chantant, plus évocateur ou savoureux qu'il ne l'est déjà ! Et justement on se prête ainsi au jeu des mots-valises, tel ce "savouricieux", mélange de savoureux et délicieux ! Et cet univers si étrange où un trois mâts deviendra un lit, sans parler de cette usine à rêves lumineux, que découvrira avec émerveillement Sophie, travail à plein temps pour le BGG, dont la malice et l'humour, l'écoute et la compréhension feront le reste !!! Alors sans doute sur un rythme un peu lent, on se laisse séduire par ce monde irréel où méchants monstres, avaleurs d'enfants, seront un danger permanent pour la petite et vulnérable Sophie ! À les voir d'ailleurs à côté d'elle si petite, on pense même aux sculptures gigantesques de Ron Mueck ! Car même face à ces énormes créatures plutôt primaires et inquiétantes, notre héros est bien délicat, réduit en taille, presque à sembler frêle et fragile ! Jouer ainsi sur les échelles, tout au long de l'histoire jusqu'à s'en amuser dans des situations drôles comme à l'intérieur du château de la Reine, réserve en définitive des instants savoureux et cocasses ! La fin vaut également le détour, rien que par la réussite spectaculaire du plan imaginé dans la tête du fameux duo... Alors sans doute quelques maladresses, mais loin du navet attendu, cette dernière réalisation du célèbre cinéaste (véritable "Touche à Tout" dans son genre) vaut le coup d'être découverte !

    Note : 9/10

    Bande Annonce : " Le BGG – Le Bon Gros Géant " (VF/HD : 1080p)

    Bonsoir a l'honneur : " Le BGG – Le Bon Gros Géant "

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires