• Les Notes des Séries HD

    Cinema
     

  • Caractéristiques

    Origine du divertissement : Américaine
    Date de sortie : (2017) sur Netflix
    Durée : 52 minutes
    Genre : Drame - Thriller
    Réalisateur : Bill Dubuque - Mark Williams
    Acteurs Stars : Jason Bateman - Laura Linney - Sofia Hublitz
    Situation du programme : En production
    Note spectateur : 8.5/10 - (39 727)

    Synopsis

    Marty, conseiller financier de Chicago, blanchit discrètement de l’argent pour le compte d’un baron de la drogue. Lorsque son partenaire le trahit, il doit rapidement déménager avec sa famille aux monts Ozarks. Sur place, il se retrouve malgré lui opposé à un dealer local dont il concurrence dangereusement le business, ainsi qu’à un clan de petits voyous, dirigé par une jeune fille de 19 ans, qui cherche à lui soutirer de l’argent. En outre, il doit aussi éviter de se faire repérer par un agent du FBI tenace.

    S’il veut protéger sa famille, Marty doit rapidement blanchir l’argent sale, tout en s’adaptant à cette nouvelle vie.

    Mon Avis

    J'avais quelques doutes mais cette série est prenante. L'histoire m'a tenue du début à la fin. Et de plus en plus au fur et à mesure du temps.
    Avec une esthétique assez sublime faut le dire.Le rythme n'est pas forcément très soutenue mais ça n'empêche pas d'entrer dans la série qui instaure une bonne tension avec des personnages tous plus intéressants les uns que les autres.Je trouve que les dialogues de cette série sont aussi un gros point fort en tout cas pour ma part.
    Un mélange de Fargo, Breaking Bad et Narcos je dirais, un bon divertissement de la part de Netflix comme on aime les découvrir. On imagine une deuxième saison que j'attendrais avec impatience. L'ambiance de la série au bord des lacs du Missouri est un délice.

    Note : 16.5/20

    Bande Annonce : " Ozark '' (VF/HD : 1080p)

    Bonsoir a l'honneur : " Ozark "

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Caractéristiques

    Origine du divertissement : Américaine
    Date de sortie : (2015) sur Netflix
    Durée : 52 minutes
    Genre : Drame - Policier - Thriller - Biopic
    Réalisateur : Chris Brancato - Eric Newman - Carlo Bernard
    Acteurs Stars : Pedro Pascal - Damián Alcázar - Francisco Denis
    Situation du programme : En production
    Note spectateur : 8.9/10 - (212 574)

    Synopsis

    Loin d’un simple biopic de Pablo Escobar, Narcos retrace la lutte acharnée des États-Unis et de la Colombie contre le cartel de la drogue de Medellín, l’organisation la plus lucrative et impitoyable de l’histoire criminelle moderne. En multipliant les points de vue — policier, politique, judiciaire et personnel — la série dépeint l’essor du trafic de cocaïne et le bras de fer sanglant engagé avec les narcotrafiquants qui contrôlent le marché avec violence et ingéniosité.

    Mon Avis

    Netflix est en train de devenir une valeur sûre lorsqu'il est question de série. Après Daredevil, Marco Polo, Orpan Black, Ozark et bien d'autres... le géant américain a frappé à nouveau avec la série Narcos qui nous raconte la traque menée par des flics américains pour arrêter Pablo Escobar. Tout le monde connaît Escobar et son cartel de Medellin, mais ce qu'on ne sait pas c'est à quel point cet homme a profondément marqué l'histoire de la Colombie et comment une poignée d'hommes à réussi à mettre fin aux rêves du plus grand narcotrafiquant de l'histoire. Et c'est bien cette histoire que les créateurs de Narcos ont choisi de nous montrer. Plus que la vie de Pablo Escobar, les réalisateurs nous font vivre le jeu du chat et de la souris auquel se sont prêtés la police et le colombien. La première saison de Narcos se concentre sur les deux policiers qui ont été chargés de mettre un terme aux activités de Pablo Escobar. Nous suivons donc les aventures de Steve Murphy un agent de la D.E.A qui suit les règles (tout au moins au début) droit dans ses pompes, il devient rapidement obsédé par Escobar et son partenaire Javier Pena, un flic beaucoup moins intègre et qui n'a pas peur de se salir. Ces deux hommes forment un duo efficace mais ils sont bien souvent dépassés par le génie criminel de Pablo Escobar. Si la traque que mène les deux policiers est au cœur de l'intrigue on suit également le roi de la cocaïne et on le voit agrandir son réseau et devenir de plus en plus gourmand. Si le narcotrafiquant implacable est régulièrement mis en scène, les réalisateurs nous montrent également l'homme de famille, proche de sa mère, très amoureux de sa femme et père aimant de deux enfants. Narcos est une série très prenante, tout d'abord par la structure narrative de l'histoire. En intégrant en voix off les pensés de Steve Murphy nous avons l'impression d'être dans sa tête et de sentir sa frustration. Des images d'archives viennent régulièrement s'intégrer à l'histoire ce qui donne par moment un côté documentaire à cette série sans pour autant enlever à l'intrigue ou encore interrompre le rythme. La majorité des dialogues est en espagnol ce qui apporte plus de crédibilité à la série. Enfin, l'acteur qui incarne Pablo Escobar, Wagner Moura est véritablement excellent. Comme beaucoup de gens j'ai découvert cet acteur brésilien et j'en suis devenue fan. Pour finir, Narcos est aussi une peinture de la société colombienne à la fin du XIXème siècle. La politique est très présente dans cette série, de même que l'ingérence des Etats-Unis dans les affaires internes au pays. Les luttes de pouvoir, la puissance des narcotrafiquants, le problème de la corruption, la question de l'extradition, Narcos met en avant tous les sujets chauds qui ont enflammé la Colombie. Cette série m'a dépaysé en m'emmenant sur un continent qu'on ne voit jamais dans les séries. Si par moment j'ai regretté quelques longueurs, tous les épisodes apportent quelques choses à l'intrigue principale, et cette série est particulièrement bien rythmée.

    Note : 17.5/20

    Bande Annonce : " Narcos '' (VF/HD : 1080p)

    Bonsoir a l'honneur : " Narcos "

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Caractéristiques

    Origine du divertissement : Britannique
    Date de sortie : (2010)
    Durée : 90 minutes
    Genre : Aventure - Drame - Policier
    Réalisateur : Steven Moffat - Mark Gatiss
    Acteurs Stars : Benedict Cumberbatch - Martin Freeman - Amanda Abbington
    Situation du programme : En production
    Note spectateur : 9.2/10 - (602 616)

    Conseiller par : pink-panther2a

    Synopsis

    Les aventures de Sherlock Holmes et de son acolyte de toujours, le docteur Watson, sont transposées au XXIème siècle...

    Mon Avis

    Étant donné le nombre de fois que Sherlock Holmes avait été porté à l'écran, on était en droit de se demander quel intérêt pourrait bien avoir cette nouvelle série centrée sur le personnage. Mais ça c'était avant de savoir que la série était créée par Steven Moffat et Mark Gatiss, sans aucun doute les scénaristes anglais les plus inventifs de ces dernières années. Transposant avec succès Sherlock Holmes et le docteur Watson au XXIème siècle tout en restant fidèle à l'esprit de Conan Doyle, la série est brillante par ses intrigues et ne manque jamais de rythme malgré son format d'une heure et demie par épisode. Mais ce qui fonctionne le mieux, c'est sans conteste l'alchimie formée par Benedict Cumberbatch et Martin Freeman. Le premier campe un Sherlock génial mais froid et hautain tandis que l'autre incarne parfaitement le type normal confronté à des enquêtes aussi chaotiques que le désordre laissé par son colocataire quand il s'ennuie. La complicité entre les acteurs est évidente et réjouissante (avec en plus de superbes dialogues) et donne envie d'en voir plus que trois épisodes par saison. D'autant plus que le final de la saison 1, confrontant enfin Sherlock à son pire ennemi, ça nous laisse sur les fesses.beurksarcastic

    On a beau attendre 2 ans entre chaque saison, mais le résultat est a chaque fois stupéfiant. Casting irréprochable, scénario solide parsemé de touches humoristiques et même romantiques, sans oublier les décors, et bien entendu le rendu visuel très soigné, qui, à mon avis, apporte énormément à cette série. Bref, je ne vais pas aller dans le détail, mais pour ceux qui n'ont pas encore regardé cette série, il est grand temps de vous y mettre !

    Note : 18.5/20

    Bande Annonce : " Sherlock '' (VO/HD : 1080p)

    Bonsoir a l'honneur : " Sherlock "

    Partager via Gmail Pin It

    2 commentaires
  • Caractéristiques

    Origine du divertissement : Américaine
    Date de sortie : (2013)
    Durée : 42min
    Genre : Drame - Espionnage - Thriller
    Réalisateur : Joe Weisberg
    Acteurs Stars : Matthew Rhys - Keri Russell - Keidrich Sellati
    Situation du programme : Production achevée
    Note spectateur : 8.3/10 - (57 783)

    Synopsis

    Phillip et Elizabeth Jennings, deux espions du KGB dont le mariage a été arrangé, s'installent avec leurs deux enfants dans la banlieue de Washington au début des années 80, juste après l'élection de Ronald Reagan à la Présidence. Se sentant une certaine affinité pour le mode de vie américain, le couple voit ses convictions mises à rude épreuve. Assumer une double identité va devenir de plus en plus difficile pour eux, d'autant qu'en cette période de Guerre Froide, le moindre faux pas peut leur coûter la vie...

    Mon Avis

    Alors ne serait-ce que pour l’originalité du pitch de départ, je dois avouer : bravo. Vivre la Seconde guerre froide en Amérique, mais du côté des Russes, ça offre une véritable nouveauté ! Et en agissant ainsi, ils parviennent à accomplir leur mission ces « Américains », c’est-à-dire qu’il parvienne à poser les bases d’un regard neuf et extérieurs pour nous, gentils occidentaux, sur les enjeux de cette guerre. A voir ces espions dévoués à la mère patrie devoir jouer le modèle de la famille américaine parfaite – et se devant d’élever leurs gosses à l’américaine ! – les questions du conditionnement, de l’endoctrinement, de la propagande occidentale apparaissent sous un angle fort bienvenu. Et quand de la seule question politique la série parvient progressivement à questionner carrément le modèle social, notamment celui de la famille, de la relation social avec autrui, du culte des apparences, là la série touche au summum de l’art.
    Une des rares séries auxquelles je me suis attachée de suite. Les acteurs sont irréprochables. L'ambivalence de certains des personnages, qu'ils soient du KGB ou du FBI nous épargne la rédhibitoire opposition gentils / méchants, noir / blanc, etc. Tout l'attirail qu'utilisent les agents du KGB dans leurs missions peut sembler exagéré, voire invraisemblable, mais non, il suffit de chercher ce qu'est un "parapluie bulgare", exemple parmi d'autres, pour se rendre compte qu'on a réellement utilisé des gadgets à la "James Bond" pendant la guerre froide. Le rythme est soutenu, avec certes quelques petits coups de mou, jamais très longs, dont on s’accommode bien tant le suspense est habilement entretenu. Deux invraisemblances cependant : SPOILER beurk: Primo,un agent du FBI emménage comme par hasard à coté de notre couple d'espions soviétiques, secundo, nos deux agents du KGB bossent H24, ils enchaînent mission sur mission, tout en menant leur vie d'américains middle-class. Quelle santé ! A leur décharge, on s'ennuierait ferme si on ne leur refilait du travail qu'une fois tous les trois ans. Enfin, j'avoue être agréablement surpris par cette série, donc je ne sais pas si un spectateur qui la connait mal ou qui ne s’y intéresse pas prendra autant de plaisir que moi à suivre cette série...

    Bref, ça fait plaisir de voir que loin de plonger dans une routine dangereuse, The Americans a l'air de savoir où il va. Le fait que les deux prochaines saisons (que j'ai évidemment très hâte de regarder !!!) soient les deux dernières ne fait que confirmer cette heureuse impression.

    Note : 17/20

    Bande Annonce : " The Americans '' (VO/HD : 1080p)

    Bonsoir a l'honneur : " The Americans "

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Caractéristiques

    Origine du divertissement : Américaine
    Date de sortie : (2015)
    Durée : 45min
    Genre : Drame - Thriller
    Réalisateur : Gregory Small - Richard Blaney - Barbara Nance - Jason Grote - David Simkins
    Acteurs Stars : Christina Ricci - Clea DuVall - Cole Hauser
    Situation du programme : En production
    Note spectateur : 7.1/10 - (2 625)

    Synopsis

    En 1892, après que son procès pour meurtre se soit soldé par un acquittement, le retour à la vraie vie de Lizzie Borden...

    Mon Avis

    « ♫ Lizzie Borden prit une hache et frappa 40 fois sa mère. Elle réalisa l’horreur de sa tâche et frappa 41 fois son père. ♫ »

    C’est sur ces quelques paroles de comptine enfantine que s’ouvre le premier volet de la série consacrée à la célèbre meurtrière présumée. Dès les premières secondes, nous sommes transportés dans la ville de Fall River (Massachusetts) en 1893, soit 4 mois après l’acquittement de Lizzie. Les deux sœurs Borden, héritières des dettes de leur père, doivent verser une somme colossale à un créancier de l’entreprise paternelle, ce qui risque de les mettre sur la paille. De plus, leur demi-frère (bâtard car jamais reconnu par la famille), voleur, menteur et avide d’héritage fait son apparition et menace de révéler quelques lourds secrets enfouis. A cela, ajoutez un détective privé qui se voit confier la mission de fouiller le passé de Lizzie (et percer à jour le mystère du meurtre dont elle a été acquittée) et vous obtenez toutes les données du premier épisode de « Lizzie Borden Chronicles ». Les quarante premières minutes de cette série réalisée par un collectif impressionnant (Grégory Small, Richard Blaney, Barbara Nance, Jason Grote et David Simkins) nous tiennent d’ores et déjà en haleine et sont la promesse d’une suite de qualité dont on est déjà enivré. Le casting de choix est dirigé par Christina Ricci (« Casper », « La famille Addams ») et Cléa Duvall ( découverte dans l’excellente série « Carnivale ») côté féminin et Cole Hauser ( « Die Hard », « Transcendance ») dans le rôle de Siringo, le singulier détective. Les costumes et les décors nous immergent dans les USA de la fin du XIXème siècle avec une authenticité saisissante. Mais là où les réalisateurs ont été malins, c’est que la musique tantôt électrique, tantôt proche du métal créent un décalage temporel avec les faits présentés sans nous perturbés outre mesure.

    Une série à découvrir, elle en vaut la peine.

    Note : 17/20

    Bande Annonce : " The Lizzie Borden Chronicles " (VO/HD : 720p60)

    Bonsoir a l'honneur : " The Lizzie Borden Chronicles "

    Partager via Gmail Pin It

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique